5 questions à...

Découvrez plus particulièrement une entreprise ou une association résidente du Pôle entrepreneurial et de coopération La Pousada.

Djennah pompes funèbres : l’accompagnement bienveillant d’Abdelkrim Traikia

21 novembre 2019

Abdelkrim Traikia est conseiller funéraire. Il s’occupe de la prise en charge totale des funérailles avec la particularité, pour les familles qui le demandent, de les accompagner dans les démarches de rapatriement du défunt vers son pays d’origine ou organiser l’inhumation ici en France.

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

J’étais en contact bénévolement avec les familles de la communauté musulmane et leur assurance, via une association de rapatriement pendant six années. Je les aidais à organiser les obsèques d’un membre de leur famille depuis la France vers leur pays d’origine.
J’ai créé mon activité pour pouvoir me consacrer pleinement à ces familles et les soulager du poids que représente l’opération de rapatriement ou inhumation locale. Après deux mois de formation et 15 jours de stage pratique à Dreux, j’ai obtenu mon diplôme de conseiller funéraire en octobre 2017.
J’ai appelé mon activité Djennah qui veut dire « paradis » en arabe.

3 chiffres pour vous décrire ?

Le 1 pour une année d’expérience car j’ai démarré mon activité en septembre 2018.
Le 2 car je suis la deuxième entreprise de pompes funèbres qui s’adresse à des personnes de confession musulmane sur Grenoble mais je suis ouvert à tous.
Le 13 c’est le numéro de mon bureau dans la rue Marie Reynoard à Grenoble.

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Nous sommes tous mémorables !
Je me souviens d’un monsieur âgé décédé chez lui à 21h. La famille m’a contacté pour un rapatriement en Algérie. A 23h, il était aux PFI et le lendemain matin, son cercueil était prêt au départ pour l’Algérie. C’est un exemple d’efficacité car normalement, pour ce genre de cas, cela prend en moyenne, au moins 3 jours.

Un jeune couple a également fait appel à mes services car il attendait des jumeaux mais l’un d’eux est décédé à la naissance. Etant marocain et habitant à Echirolles, il souhaitait que leur bébé soit enterré dans le carré musulman d’Echirolles mais il n’y avait pas de place, finalement, on nous a proposé une place dans le carré des enfants d’Echirolles aussi appelé « carré des Anges ». C’était des moments émouvants.

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

Le détachement : J’ai la faculté de pouvoir me détacher des situations difficiles en rentrant chez moi et de penser à autres choses.

L’équilibre : J’essaie de faire participer un peu la famille du défunt car c’est une étape du deuil. C’est un subtil équilibre à trouver entre le fait de les soulager des différentes étapes des obsèques tout en les impliquant et en les accompagnant.

L’humour à toutes les sauces pour apporter de l’énergie et du soutien aux familles ! Souvent les gens me disent : « On ne dirait pas que tu bosses dans les pompes funèbres toi ! ».

La tchatche ! Je parle beaucoup avec les membres des familles, c’est important de toujours rester centré sur l’humain.

L’honnêteté, cela veut dire prendre soin des familles et ne surtout pas profiter de leur détresse et des moments difficiles qu’elles traversent.

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Sur Facebook

QWILD : une alimentation alternative pour les animaux de compagnie

25 octobre 2019

QWILD fabrique des rations à base de viande crue sur-mesure et prêtes à l’emploi pour les chiens et les chats. Le concept est basé sur un acronyme de plus en plus connu des propriétaires d’animaux : le BARF (Biologically Appropriate Raw Food) qui signifie Nourriture crue biologiquement adaptée. L’idée est de proposer une alimentation alternative à la nourriture industrielle pour les animaux de compagnie, il s’agit d’une nourriture beaucoup plus naturelle, mais aussi plus saine, et respectueuse de l’environnement et des fournisseurs.

Légende des photos : à gauche Mégane avec Pim’s et Nawak, les deux jeunes sportives de la meute et à droite Estelle avec Démy, sa compagne depuis 12 ans, et Nunca qui assure la relève.

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

Lors d’une balade en montagne, au Lac du Crozet, nous discutions de la galère que cela représente de préparer les rations ou les « repas » de nos chiens respectifs :
- Couper le foie me dégoute, confie Mégane.
- Moi je déteste recevoir ses énormes blocs de 10kg de poulet, les stocker, les décongeler, les recongeler, beurk ! répond Estelle.
Puis les deux protagonistes, en chœur : « Si seulement les rations étaient à la fois déjà prêtes ET adaptées à chacun de nos chiens ».
L’idée était née.

3 chiffres pour vous décrire ?

17 ans d’amitié, 6 chiens, et 1 seul but : donner la possibilité aux propriétaires de nourrir sainement et simplement leurs animaux.

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Nous avons commencé la préparation des rations pour nos clients tests….dans notre propre cuisine. Une vraie boucherie ! Imaginez la tête de nos conjoints quand ils rentraient du travail, prêts à préparer un bon dîner… C’était le début de l’aventure, on passait parfois notre journée à découper de la viande avec des couteaux inadaptés, et la nuit entière à ouvrir les fenêtres !
D’en parler nous rappelle comme on est bien dans notre atelier désormais !

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

  • Nous avons suivi une formation avec une vétérinaire nutritionniste pour apprendre à calculer le poids d’une ration en fonction du poids de l’animal, de son âge, de sa race, du fait qu’il est stérilisé ou non et de l’activité qu’il pratique. A partir de ses informations nous connaissons l’énergie métabolisable dont devrait avoir besoin l’animal. Cette formation nous a aussi permis de connaitre les besoins nutritionnels du chien et du chat.
    A partir de l’énergie métabolisable et des besoins essentiels, nous avons développé un petit logiciel dans lequel nous avons recensé la composition nutritionnelle de nos ingrédients. Cela nous permet de comparer ce qu’apporte notre ration à ce qui est recommandé par un organisme de nutrition animal (la NRC). Si un des nutriments n’est pas apporté en quantité suffisante ou au contraire est trop présent dans nos rations, il s’affiche alors en rouge dans notre tableau de résultat ce qui nous permet de moduler la composition de la ration.
    Pour le moment nous ne prenons pas en charge les chiens ou chats ayant une pathologie grave avérée (sauf recommandations vétérinaire et suivi). Et dans le cas de pathologies moins graves ou en cas de doute, nous demandons toujours l’avis d’un vétérinaire nutritionniste.
  • Nous utilisons de la volaille élevée en plein air, en Isère et du bœuf d’un abattoir Isérois, possédé et géré par ses propres éleveurs.
  • Une pointe de soucis environnemental : on ne récupère que de la matière première qui aurait été détruite ou vendue pour l’industrie du petfood.
  • Des gourmands tous différents, et uniques ! Nous connaissons chacun de nos clients, et surtout chacune de leur boule de poils. Tous ont des besoins, des modes de vie et des gouts différents ! Tous les jours nous travaillons à leur préparer le meilleur pour qu’ils s’épanouissent dans toute leur individualité !

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Notre site web : qwild.fr
Notre page Facebook QWILD

2i Process, informatique et automatisme industriels

15 novembre 2018

La Scop 2i Process, spécialisée dans l’automatisme et l’informatique industriels, poursuit son développement fermement accrochée à ses valeurs : passion de leur métier, efficacité, écoute, réactivité, flexibilité, et un statut favorisant au sein de l’entreprise démocratie, solidarité et partage.

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

En octobre 2015, notre ancienne société a été liquidée après plus de 20 ans d’existence.
Ne voulant pas nous contenter de cette fatalité, nous sommes 4 anciens salariés à avoir décidé de rebondir. Forts de nos compétences, de nos expériences et de notre envie de continuer à travailler ensemble, nous avons décidé de continuer l’aventure et créer une nouvelle structure sous forme de SCOP.
C’est avec le soutien et la confiance de nos anciens clients et un accompagnement bienveillant de l’URSCOP, que 2i Process, bureau d’étude spécialisé en automatisme et informatique industriels est né en février 2016.

3 chiffres pour vous décrire ?

2 : le nombre d’années d’existence !!!!
100 : Le pourcentage de nos anciens clients qui nous ont suivis dans cette aventure et qui continuent de nous faire confiance
70 : le nombre de projets en 2 ans

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Remporter notre premier appel d’offre dans le cadre d’un contrat de maintenance national pour tous les sites RTE de France, et ce pour une durée de 5 ans.

La réalisation des automatismes et toute la partie électrique de 2 bateaux école (modèles réduits, à échelle 1/25e) pour notre client à Port-Revel, le plus important centre d’entraînement au monde des pilotes de cargo, paquebot de croisière, remorqueur, qui viennent s’y former à la navigation en situation extrême.

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

2i Process réunit une équipe d’associés spécialisés et passionnés regroupant de nombreuses années d’expériences. Chacun apporte ses compétences afin d’enrichir les projets d’innovation technologique.
Avec une attention particulière portée à la relation client, nous l’accompagnons avant, pendant et après le projet.
Notre force : disponibilité, réactivité et efficacité.

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Notre site web : www.2iprocess.fr

Vasimimile, ou comment réconcilier sécurité et design !

7 novembre 2017

Vasimimile est une marque d’accessoires qui relooke la visibilité. Elle propose aux cyclistes, et à tous les pratiquants de mobilités actives (joggeurs, marcheurs, usagers de trottinettes...), des éléments de visibilité vraiment pensés pour être bien vus par les conducteurs de véhicules, sans délaisser l’esthétique et le côté pratique. Vasimimile fabrique 100% de ses modèles en Rhône-Alpes dans des ateliers de travailleurs handicapés ou des ateliers de réinsertion.

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

L’aventure à commencé sur un vélo, à Grenoble, de nuit, avec un gilet jaune de voiture. "Pourquoi mettre des gilets jaunes moches et pas adaptés pour être bien vu et en sécurité ?". L’idée m’a titillée et je me suis mise à cogiter pour imaginer d’autres choses vraiment adaptées à la pratique du vélo.

3 chiffres pour vous décrire ?

40 ans, 1000 idées à la minute, 1 zeste de créativité

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Tellement, ma mémoire en est pleine, mais globalement, le simple fait créer cette boite, Vasimimile, est un défi de taille, dans un contexte qui n’était pas propice, et sans aucune notion de couture ni de gestion d’entreprise. J’avais tout à apprendre (et j’ai encore ;-)). Trouver des ateliers de proximité de personnes en situation de handicap ou en insertion, avec qui travailler dans une ambiance de confiance et de respect. Ça aussi nous en sommes fières.
Sinon, le Vasi Izocel ou le VASI’Osec sont des modèles où il a fallu ré inventer ce qui existait déjà pour faire quelque chose de nouveau. C’est très stimulant. Mettre du pratique et de l’esthétique afin de répondre à des usages nouveaux de la mobilité urbaine.

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

Ne jamais faire ce que d’autres font très bien. Vasimimile doit trouver à innover à chaque nouveau modèle pour proposer des design sympa, des coupes adaptées et pratiques. Vasimimile aime susciter l’envie là ou normalement on se résigne à prendre ce qui existe (surtout concernant la visibilité). Aujourd’hui, Vasimimile s’élance vers la protection pluie avec les même impératifs : créer, inventer, mettre du pratique et de l’esthétique en conservant les valeurs qui nous chères comme le made in France et les travail des personnes en insertion ou en situation de handicap.

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Notre site : www.vasimimile.com
et le site du financement participatif jusqu’au 23 novembre pour la protection pluie made in France VASI’Osec : https://fr.ulule.com/vasi-osec/

Territoire Insertion 38, réseau de structures d’insertion en Isère

28 septembre 2017

L’association Territoire Insertion 38 fédère les structures de l’insertion par l’activité économique en Isère (les "SIAE") et mutualise entre elles un plan de formation.

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

Territoires Insertion 38 est né de la rencontre de deux collectifs de l’insertion par l’activité économique en Isère. L’ADAI 38 portait un plan de formation mutualisé pour les associations intermédiaires et un collectif informel de chantiers d’insertion qui s’était formé lors d’une manifestation devant la préfecture pour défendre le modèle des SIAE. Les deux co-fondateurs, aussi engagés respectivement à la Fnarset au Coorace, ont créé cette association de structures d’insertion afin d’assurer une représentation politique unifiée sur l’Isère et pour mutualiser l’effort de formation de celles-ci.

3 chiffres pour vous décrire ?

56 : 56 structures sont adhérentes de notre réseau. Tous les types de structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) sont représentés : les ateliers et chantiers d’insertion (ACI), les associations intermédiaires (AI), 4 entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI) et 6 entreprises d’insertion (EI) !

4.000 : c’est le nombre de personnes accompagnées chaque année dans nos structures. Ils restent généralement entre 12 et 18 mois.

1,5 : c’est le nombre de salarié de l’association.

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

Pour animer un réseau, il faut être organisé, et savoir gérer plusieurs projets en même temps. Des fois, on reçoit un appel d’un financeur, et dix minutes après on est en train de régler un souci avec le plan de formation ! Il faut être réactif, pour pouvoir saisir les opportunités et gérer les difficultés rapidement. Il faut bien sûr des talents de communication, donner envie de se fédérer, d’échanger… en fait la vraie clé, c’est de connaître ses interlocuteurs et les comprendre.

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Une réalisation mémorable est à venir : les Rencontres "T’as vu mes Compétences" ! Ça va être une action publique dans trois villes du département (La Côte-St-André le 5 octobre, Voiron le 11 octobre et Grenoble le 13 octobre) où nous serons dans la rue pour questionner les gens sur leurs compétences, et leurs reconnaissances dans notre société. Une troupe de théâtre travaille avec nous et va former des salariés à aller chercher la parole des gens. Il y aura aussi une exposition photo et des débats publics.
Ensuite, on organise une matinée de bilan, le 7 novembre à la Maison des Associations, pour restituer les paroles que l’on a collectées sur l’espace public et ouvrir le débat sur le développement des compétences de nos territoires. Cet événement est ouvert à tous, et quelques élus seront présents.

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Passez sur notre site sur www.ti38.fr !
Vous y trouverez la liste des adhérents de notre réseau et leurs coordonnées, quelques articles sur nos actions passées et à venir, des informations sur le collectif…
Ou passez dans notre bureau au fond à gauche de l’espace violet ! (88 rue Anatole France à Grenoble)

Les Affranchis, Savonnerie de Grenoble

28 juin 2017

L’équipe des Affranchis fabrique elle-même artisanalement et localement des produits cosmétiques, des savons liquides et solides de qualité !

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

C’est l’histoire de la rencontre entre un petit putois fougueux et un sage blaireau paisible...

Le blaireau (à lunettes), c’est Fred et le putois (à moustaches), c’est Franck. Deux affranchis de la cosmétique chimique industrielle. Nous proposons, à notre niveau, de remettre du sens dans nos modes de production et de consommation à travers un artisanat moderne et responsable.

Collègues de travail pendant quelques années dans la même société, nous avions déjà pressenti – dès le début – une certaine prédisposition à une future accointance. Ce qui s’est révélé exact de par nos valeurs et une vision de la vie commune, bien que nous soyons différents sur beaucoup de choses. C’est certainement la raison pour laquelle nous nous sommes bien entendus et qui fait aujourd’hui notre complémentarité au quotidien.

L’idée est née petit à petit, partie d’une expérience « apéro – fabrication de savons » à partir de recettes sur internet jusqu’aux développement en « laboratoire » (en fait, dans le garage de Frédéric) de formules, de calculs savants et de tests. Nous avons tout de suite compris l’intérêt d’une telle démarche : outre le côté fun du travail manuel, il s’agissait juste de faire des produits que tout le monde utilise au quotidien, à base d’ingrédients naturels et sains.

3 chiffres pour vous décrire ?

4 : c’est le nombre de recettes avec lesquelles nous avons commencé l’aventure

100% : c’est la proportion des ingrédients que nous utilisons et qui sont sains et simples, Bio et écologiques

9 : c’est le nombre de mois de gestation du projet entre l’idée (en janvier), les essais dans le garage de Fred, les week-ends savon et la création de la société (en septembre 2016) !

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

Nous ne faisons pas du savon, nous révolutionnons la manière de fabriquer des cosmétiques.

Tout est fait à la main. Nous reprenons les recettes de grand-mère que tout le monde peut faire dans sa cuisine.

A contrario des procédés industriels, la nature fait le travail. Mais c’est un peu plus long !

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Nous produisons des cosmétiques qui respectent l’Homme et la Nature.

Au lieu d’avoir un paragraphe complet d’ingrédients chimiques incompréhensibles au dos de l’emballage des gels douche, savons et autres produits cosmétiques, il ne reste que quelques ingrédients (qui correspondent aux huiles utilisées). Finis donc les additifs mauvais pour la santé et pour l’environnement : Paraben, EDTA, Sulfates, Silicones, Parfums et colorants synthétiques… La liste est longue !

Et vous savez quoi ? Ça marche pareil ! En synthèse, on veut faire les choses bien. C’est tout.

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Notre site web : WWW.LES-AFFRANCHIS.BIO !

La Ligue d’improvisation grenobloise (LIG)

6 mars 2017

La LIG développe et promeut les pratiques d’improvisation théâtrale en tous genres, dans le milieu professionnel comme dans le milieu amateur. Elle propose également des services pour les entreprises : formation, restitutions de séminaires, spectacles à thèmes, impostures ou encore soirées sur mesure.

Il était une fois...
Racontez comment a commencé votre aventure ?

L’association la "Ligue d’improvisation grenobloise" est née en 2004 de la rencontre de comédiens professionnels passionnés d’’improvisation.

3 chiffres pour vous décrire ?

13 ans d’existence
12 comédiens professionnels
environ 30.000 sourires

Confiez-nous quelques ingrédients de votre savoir-faire...

L’improvisation est un outil magique qui permet de créer des histoires, des personnages, des univers, des ambiances, mêlant la spontanéité et l’imagination. C’est une discipline théâtrale où vous êtes à la fois metteur en scène et interprète.

Nous développons le théâtre d’improvisation au service du "théâtre d’entreprise", en créant des interventions, des formations et des évènements sur-mesure où l’humour reste notre carte maîtresse, et en travaillant avec des comédiens d’horizons divers et aux multiples compétences : commedia dell’Arte, clown de théâtre, théâtre burlesque, théâtre dramatique et classique, prestidigitation...

1 ou 2 réalisations mémorables ?

Comment répondre à cette question, il y en a tant !
Mais apparemment notre animation lors de l’inauguration des nouveaux locaux de La Pousada en novembre 2016 a été très appréciée...

Où trouver plus d’infos sur votre entreprise ?

Vous pouvez retrouver toutes nos activités sur notre site : www.lig.fr.